Extrait de I remember de Joe Brainard

( c'est ce livre, prêté par Harry Mathews, qui inspira Je me souviens à Georges Perec )

Je me souviens des vestiaires et de l'odeur des vestiaires.

Je me souviens d'un sol de ciment peint en vert foncé couvert de traces de pas mouillés allant dans toutes les direc­tions. De serviettes blanches et minces. De peu de regards échangés.

Je me souviens d'un garçon avec une bite absolument énorme. Et il le savait. Il était toujours le dernier à être habillé. (Mettant ses chaussettes d'abord.)

Je me souviens que je m'habille com­plètement avant de mettre mes chaus­settes.

Je me souviens de Gene Kelly comme “ n'ayant pas de paquet ” .

Je me souviens du scandale que causa le costume de Jane Russell dans The French Line.

Je me souviens de Jane Russell en pin-up sur une photo en couleurs à déplier dans Esquire, avec une épaule dénudée et à moitié renversée sur une botte de paille.

Je me souviens.