Dominique Pifarély, Formes d'une guerre, Décembre 2010, Montreuil, le 49 novembre 2013.

#96.

Tu ris à cette idée curieuse. Pendant que tu es au travail, prisonnier de l'open space, aussi peu de connexion que possible sur le monde extérieur, sécurité oblige, tu n'as même pas accès ni à ton Désordre ni même à ton serveur de mail personnel, il n'est pas impossible que dans le monde libre, la zone libre, des personnes que tu ne connais pas, libres, peut-être pas entièrement, mais au moins libres de cela, découvrent les pages de Fractures d'âmes, écoutent les expériences de Dominique et éprouvent les points de rencontre entre cette musique et tes images.

Aucune de ces personnes libres donc, qui aurait conscience de ton emprisonnement dans le même laps de temps.

Tant mieux?