Fontenay-sous-Bois le 29 novembre 2013

#69.

Mon ordinateur et moi avons eu une discussion.

MOI

Guy (oui, mon ordinateur s'appelle Guy), j'ai vraiment besoin que tu parviennes à fusionner la totalité de ce fichier qui contient mon dossier et sur lequel nous travaillons ensemble depuis deux semaines.

GUY

Phil, je crois que te ne te rends pas bien compte de ce que tu me demandes. C'est juste énorme. C'est une tâche au dessus de mes moyens.

MOI

Mais Guy tu ne peux pas me dire ce genre de choses après m'avoir laissé travaillé jusqu'au bout sur ce projet sans jamais m'avertir de quoi que ce soit

GUY

J'ai essayé de t'avertir.

MOI

Je n'ai reçu aucun avertissement de ta part, tu as continué d'enregistrer le fichier et celui-ci contient tous les éléments qu'il doit contenir.

GUY

Tu ne te souviens pas jeudi soir quand je me suis planté cinq fois de suite, je t'avertissais.

MOI

Mais Guy ce n'est pas ce que j'appelle un message d'erreur, j'ai simplement cru que tu étais trop fatigué ce soir-là, du coup je suis allé au cinéma. D'ailleurs je n'ai pas du tout aimé le film que j'ai vu ce soir-là, Frances Ha de Noah Baumbach, grande oeuvre de plagiat ça encore, et plagiat d'oeuvres pas toutes recommandables, mais passons.

GUY

Oui, passe je t'en supplie, je déteste quand tu rentres le soir après un mauvais film et que tu entreprends d'en faire la chronique énervée, après j'ai un mal de chien au clavier. Donc tu reconnais que je t'ai averti.

MOI

Oui c'est vrai, ce n'était pas clair, mais j'aurais du comprendre ce que tu voulais dire. Seulement maintenant, je suis coincé, tu dois m'aider, tu dois faire un effort.

GUY

Je veux bien essayer, mais est-ce qu'on ne pourrait pas essayer de fractionner un peu le travail?

MOI

Tu veux dire au lieu d'un pdf en pleine def de quarante pages avec des fichiers images de très grande taille, tu préférerais faire quarante fichiers d'une seule page.

GUY

Oui, ça je veux bien essayer

MOI

Tu crois que tu peux, moi ça m'irait, je pourrais m'en sortir de cette façon.

GUY

Oui, tu lances la tâche fractionnée en quarante sous-tâches et tu vas t'occuper de ton jardin dans une heure j'ai les quarante fichiers.


Quand j'y pense c'est fou comment certaines méthodes de conciliation apprises pour négocier la vie quotidienne avec Nathan se montrent tout aussi efficaces avec Guy. On devrait toujours parler gentiment, poliment et correctement à son ordinateur.  

Une heure plus tard.

MOI

Super, tu as réussi, les quarante fichiers sont là

GUY

Tu as vu la taille du fichier de la page 30, un Giga, tu te rends compte de ce que tu me demandais.

MOI

Attends tu veux dire que la totalité des quarante pages fait pas tout à fait dix Gigas? Pas étonnant que tu n'y parvenais pas.

GUY

Je tâcherai d'envoyer des messages plus clairs la prochaine fois que tu fais un truc sous Xpress, je vois bien que tu as tellement l'habitude de manier des images par centaines sur Dreamweaver que tu ne te rends plus compte, mais je t'assure que les définitions de fichiers ne sont pas les mêmes.  

MOI

Et maintenant que tu as les quarante fichiers pdf, tu crois que tu pourrais essayer de les fusionner en un seul.

GUY

Tu recommences...

MOI

,
Bon coupons-là, tu as sans doute raison, je ne me rends peut-être pas compte.


Il n'empêche, je me demande si ce vieux Guy n'est pas en train de devenir sénile, je ferais bien de songer à son remplacement. J'écris cette chronique et la mettrais en ligne depuis l'ordinateur du travail (qui n'a pas de nom d'ailleurs, si PARW00111562 — mais ce n'est pas moi qui aies choisi de l'appeler comme ça ), Guy n'en saura rien. Il faudrait éviter, en tout état de cause qu'il ne se vexe. Sinon: