A quoi tu penses?

Ah!, si les centrales nucléaires pouvaient parler! Celle-ci en aurait des choses à dire de ces pensées que je lui confie aujourd'hui. Et, à la réfléxion, depuis six années que je lui confie tant, à chaque passage, même les rêves, endormi, ces pensées, je me demande si ses deux immenses cheminées ont été suffisantes pour les contenir toutes ces six dernières années. Ou, plus sûrement, a-t-elle fait de toutes ces pensées, comme du reste, de la vapeur d'eau. Ça valait bien la peine.